Une journée au Lido

Publié le par Lartemizia

Au milieu du séjour, pour nous reposer du rythme éreintant de la promenade vénitienne, nous prenons le vaporeto pour l'île du Lido. Sac à dos sur les épaules de Frédéric, avec nos serviettes et autres produits solaires. Et oui, il y a une magnifique plage qui donne sur la mer.

Tout commence par ça :
29_08_06venise2_003B
Vous avouerez qu'il y a plus désagréable
que de se faire réveiller par un doux rayon de soleil.

Je profite de la balade en vaporeto pour prendre pas mal de photos.
Il y a quelque chose que j'aime particulièrement dans cette ville. Bien qu'elle soit très touristique, ce n'est pas une ville musée. Il y a des habitants, qui vivent  normalement, ne serait l'adaptation au coté aquatique de la ville. Alors, je guète ces indices de vie quotidienne un peu exotique pour moi qui vie sur la terre ferme, pire, en montagne...

29_08_06venise2_008B
En plus, je trouve que le rouge de la grue
contraste joliment avec le bleu de l'embarcation.

Une photo plus classique dirons-nous, mais irrésistible :
29_08_06venise2_009B

Pas mal le nom du restau, vous ne trouvez pas?
29_08_06venise2_010B
Pour la petite histoire,
nous y sommes allés et nous nous sommes régalés.
Puis nous avançons dans le canale di cannaregio,
direction le nord de la lagune.

Un pont, le seul à trois arches d'où son nom : le Tri Arche
29_08_06venise2_012B

Du monde sur le canal
29_08_06venise2_015B

La vue à la sortie du canal :
29_08_06venise2_021b

29_08_06venise2_022b

Puis nous croisons ça :
29_08_06venise2_020B

Puis ça (oui, les téléphones portables fonctionnent très bien à Venise)
29_08_06venise2_024B

Un soleil tellement doux à notre peau :
29_08_06venise2_027B

Un peu plus loin :
29_08_06venise2_029b

29_08_06venise2_031b

29_08_06venise2_032b

29_08_06venise2_033b

A droite, l'île Cimetero St Michele :
29_08_06venise2_039b

Quelques bateaux qui m'intéressent
puisqu'ils sortent du catalogue pour touristes:
29_08_06venise2_036B

29_08_06venise2_055B_1

29_08_06venise2_057B

Le bac qui transporte les voitures sur le Lido :
29_08_06venise2_046b

Et oui, il y a des grues partout dans le ciel de Venise.
C'est bien, c'est la preuve que cette ville n'est pas morte.
29_08_06venise2_048b

29_08_06venise2_052b

Une île mystérieuse dont les guides ne parlent pas,
que le vaporeto ne dessert pas ...
29_08_06venise2_050b

Nous débarquons au Lido après une promenade de 45 minutes. Que de voitures ! En deux jours, nous en avions oublié leur nuisance.
C'est ça aussi Venise. PAS de voitures.
Frédéric connaît bien l'île pour y être venu plusieurs fois
et nous fait passer exprès devant ça :
29_08_06venise2_064B

29_08_06venise2_065B

29_08_06venise2_066B
Cela ce passe de commentaire je crois.

Après avoir traversé l'île, nous arrivons coté plage. Sur le boulevard, que des hotels, de l'autre coté, que des plages privées.
29_08_06venise2_067B

29_08_06venise2_069B

29_08_06venise2_068B
D'habitude, le luxe est plutôt attirant, soyons honnête. Mais cet alignement là aurait plutôt tendance à m'angoisser.

Cette plage dépend du "Grand Hôtel des Bains" que vous apercevez dans le fond. C'est là qu'a été tourné le fameux "Mort à Venise".
29_08_06venise2_071B

Tant que nous nous contentons de traverser la plage, personne ne nous dit rien. Mais quand nous faisons mine de poser nos affaires, un homme, à l'abri d'un parasol aux couleurs de son hôtel nous demande gentiment de continuer notre chemin. Cela surprend notre âme française, si habituée à ce que le littoral soit à tout le monde.
Nous poursuivons donc. Le chemin est long jusqu'a la seule plage publique. Et le choix de la place plutôt réduit. L'espace laissé libre par les plages privées ne doit pas faire plus de 80 mètres. C'est peu, comparé aux kilomètres de littoral. Mais heureusement, il n'y a pas grand monde.
Après une courte baignade, l'eau n'est pas très chaude et je me fais piquer, légèrement heureusement, par une méduse, Frédéric entreprend l'édification d'un château de sable. Habituellement il le fait avec les deux petits, mais là il reste seul...
29_08_06venise2_079B
Le regardant faire, Julie me fait remarquer judicieusement qu'il à la pose d'une sirène dans n'importe quel livre pour enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fred_chatob
Mais sa technique est rodée et le résultat très intéressant :
chato_sable_1b

chato_sable_2b

Et bien sur, une fois ternminé, Frédéric est heureux !
29_08_06venise2_091B

Sur la plage, je suis plutôt habituée à voir des mouettes,
mais au Lido, voici ce qui nous visite :
29_08_06venise2_087B

Et voici les traces qu'il nous laisse :
29_08_06venise2_088B

Pas bien grave, mais amusant :
29_08_06venise2_086B

Le temps s'est couvert, nous avons froid. Même Florian ne se baigne plus. Il faut dire que lui aussi a essuyé l'attaque d'une méduse lui laissant de longues traînées de boutons sur le bras et le flan.

Nous remballons et continuons la visite de l'île. Nous repassons devant le "Grand Hôtel des Bains" et sur le boulevard, nous tombons sur une collection d'oeuvres soit en cours d'élaboration, soit à peine terminées. Je crois que nous étions à la veille d'une exposition de sculptures et d'installations.
Grand bonheur pour moi, grand intérêt pour Frédéric et les enfants.

Malheureusement, aucun titre, aucun nom. Nous sommes là un peu tôt.
29_08_06venise2_120b

La présence d'humain sur les deux photos qui suivent,
nous donne bien une idée de l'échelle.
29_08_06venise2_110b

29_08_06venise2_114b

Celle-ci nous a presque fait froid dans le dos. Cela ressemblait vraiment à un humain, juste un peu cadavérique...
29_08_06venise2_112b

Mais en quelle matière est-ce?
29_08_06venise2_121b

Au touché, je dirais du bronze
29_08_06venise2_122b

Chacun sa route, chacun son chemin ...
29_08_06venise2_124b

29_08_06venise2_129b

29_08_06venise2_140b

29_08_06venise2_141b

29_08_06venise2_149b

En pleine élaboration je vous dis
29_08_06venise2_152b

29_08_06venise2_165b

Puis nous continuons notre route et tombons sur ça :
29_08_06venise2_179b_1

Et oui, nous sommes à la veille de la Mostra.
Il est très amusant de pouvoir déambuler parmis les gens qui s'agitent,
ceux qui prennent un air important devant le touriste,
ceux qui ne font rien ...
29_08_06venise2_176b

29_08_06venise2_177b

29_08_06venise2_178b

Un peu encombrant le trophée pour mettre sur la cheminée,
vous ne trouvez pas?
29_08_06venise2_182b

Bel alignement quand même.
29_08_06venise2_181b

Moi, la néophyte, j'admire la mobilité du bras articulé
au bout duquel se promène la caméra
29_08_06venise2_183b

Puis deux journalistes, présentateurs (?)
nous font une répétition en directe
29_08_06venise2_186b

Et que de sponsoring ...
29_08_06venise2_190b

Puis, nous découvrons ça, une merveille de kitsch.  :
29_08_06venise2_194b

On ne voit pas sur la photo, mais nous sommes restés un bon moment à observer les allés et venu de tout ce petit monde. Tout d'abord le personnel, pléthorique, puis les encartés de la Mostra facilement reconnaissables à leur badge qu'ils affichent ostensiblement sur leur torse. Amusant de les regarder grouiller autour des stars. Nous en avons même vu une. Si, si, je vous jure. Mais ne me demandez pas qui s'est,
elle était tellement entourée que nous n'en avons aperçu
que la chevelure blonde.
29_08_06venise2_203b

L'embarcadère. On se la pète ou on ne se la pète pas.
29_08_06venise2_200b

Commentaire de Julie : "Attention, je saute!"
Elle parlait du lion bien sur.
29_08_06venise2_201b

En face, il y avait ça. Aucun titre, aucun non d'artiste.
Dommage parce que nous avons bien aimé.
Cela m'a fait pensé à une oeuvre d'Arman.
Il me faudra retrouver le titre. Il avait trafiqué la Vénus de Milo.
Scullpture_serrure_1b

Scullpture_serrure_2b

Puis retour vers le vaporeto. Nous avons retraversé une partie de l'île par le boulevard central. Une vraie plaie!
Aucun charme et tellement de voitures...
Petite pose sur le quai, jolie lumière
29_08_06venise2_228B

J'aime le mouvement de ces deux hommes
29_08_06venise2_221B

Pour ceux qui ne connaissent pas, un vaporeto. Le notre sera plus petit.
29_08_06venise2_236B

Tient, ils sont plus nombreux là
29_08_06venise2_245B

Un petit jeu : avec ou sans flash.
barri_reb

Nous avons de la chance, nous trouvons place sur la plate forme arrière du bateau. Toute petite plate forme avec  seulement quatre places assises. Nous sommes entre nous. Petite particularité, nous sommes plus bas que le niveau de l'eau. Et ça donne ça :
29_08_06venise2_251B

29_08_06venise2_270B

Puis retour, tout doucement.
Nous sommes un peu fatigués et nous laissons bercé par le mouvement du bateau.
29_08_06venise2_257B

29_08_06venise2_280B

29_08_06venise2_263B

29_08_06venise2_268B

Ici se tient la biennale d'art contemporain de Venise,
bien connue dans le petit monde de l'art.
29_08_06venise2_275B

Je m'amuse à réaliser une sorte de panoramique en longeant les quais
29_08_06venise2_286B

29_08_06venise2_287B

29_08_06venise2_288B

29_08_06venise2_289b

29_08_06venise2_290b

 

29_08_06venise2_291b

29_08_06venise2_292b

29_08_06venise2_294b

29_08_06venise2_295b

29_08_06venise2_296b

29_08_06venise2_297b

29_08_06venise2_298b

29_08_06venise2_299b

29_08_06venise2_300b

29_08_06venise2_301b

29_08_06venise2_302b

29_08_06venise2_303b

29_08_06venise2_306b

29_08_06venise2_307b

Et mon appareil me laisse brutalement en rade, plus de batterie. J'ai bêtement laissé celle de secours dans la chambre. Je regrette, parce que la balade passe devant la Piazza San Marco pour se poursuivre le long du "Canale della Giudecca" et remonter vers la "Stazione Marittina" que l'on ne peut pas voir à pied et s'achève pour nous à la "Stazione Ste Lucia" après être passé par des coins beaucoup moins touristiques. Pour vous aider, voici la carte.
venise0004recadr_e

Enfin, nous rentrons à l'hôtel nous changer et repartons manger.
Devinez où? Bon, je vous donne un indice.
Remontez en haut du billet et vous trouverez.

Nous commençons le repas sur la terrasse au bord du canal.
Il fait juste un peu frais mais c'est agréable.
alix_julie_chinatown

Quelques gouttes qui se transforment vite en déluge
viennent rapidement perturber ce moment paisible et nous nous réfugions à l'intérieur.
30_08_06venise4_037B

Puis attendons la fin de l'averse
30_08_06venise4_083B

Julie comme d'habitude a refusé de se couvrir avant de partir.
Mais pour une fois, elle accepte le chapeau de Frédéric et mon châle.
30_08_06venise4_092B
On dirait une péruvienne.

Nous rentrons un peu plus tard sous le crachin
mais dès le lendemain matin, grand ciel bleu...
Elle est pas belle la vie?

Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
.
<br /> <br /> pffff que de souvenirs !!!! j'y suis allée à peu près à la même période!! Olala, comme j'ai envie d'y retourner !!!! bises!!!<br /> <br /> <br /> Posté par luciole, 05 septembre 2006 à 12:57<br /> <br /> <br /> waou! de vrais marathoniens! Quele cadence! moi aussi j'ai envie d'y retourner... je me demande bien pourquoi cette villle fait l'unanimité, c'est pas si terrible... ;)<br /> <br /> <br /> Posté par Aude dite Orium, 06 septembre 2006 à 20:23<br /> <br /> <br /> :-)<br /> <br /> <br /> Posté par akynou, 13 septembre 2006 à 12:15<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre