Hier, Paris

Publié le par Lartemizia

Vanée, vide, crevée, mais tellement heureuse !!! Trois jours à arpenter les musées parisiens, épuisant, mais quel bonheur! J'ai respecté mon programme : vendredi Beaubourg, 4 expos sur 6. Plus, ce n'est pas humain.
Samedi, Orsay plus balade et dimanche, sous une pluie fine, emmenée par la cousine qui connaît bien, ballade dans le Marais et trois musées (De la photo, Cognac Jay, Carnavalet). Le soir, rien, incapable, trop fatiguée, trop  mal au pieds !

Des photos, j'en ai pris bien sur, au alentours de 700. Mais fausse manoeuvre, j'ai perdu celles du départ et de Beaubourg. Grosse déception, il y en avait de très intéressantes, autour d'oeuvres contemporaines. Mais passons, rien ne sert de se morfondre...

Je commencerais donc par le vendredi soir. Frédéric à sa réunion, la cousine au boulot, son fils également, des quatre je suis la seule à m'être offert une journée vacances. Frédéric nous invite tous au resto :

25_06_06_001b1
La cousine Eveline et son fils Gilles.

25_06_06_003b1
Vous voyez, pas trop malheureux d'être là, ensemble. Remarquez le parfait assortit des couleurs. Même pas calculé ...

25_06_06_006b1
J'aime aussi quand il fait le clown ...

25_06_06_018b1
Le lendemain, 15 ou 20 minutes de queue pour Orsay. Pas énorme vous voyez. De la chance, nous avons eu de la chance je vous dis ...

25_06_06_023b1
Moment d'arrêt en haut des escaliers. J'ai beau avoir vu films, images, lus des livres sur Orsay, je suis saisie par la monumentalité du lieu. Il est monumental mais n'écrase pas. Bravo les architectes.
Sur la photo, ça ne donne rien. Il faut y être...

25_06_06_024b
La, c'est pour rire. Une petite merveille de kitsch ...

25_06_06_026b1
Cadrage original. Vous verrez, il y en a d'autres.

25_06_06_027b1
La même ...

25_06_06_043rb1
Je suis fascinée par l'usage qu'il est fait de la couleur naturelle de la pierre afin de rendre la richesse du tissus. Malheureusement, cela rend moins bien en photo, problème de lumière...

25_06_06_047b1
Là encore, cadrage original. Je pars du principe qu'il est inutile de vouloir rivaliser avec les photographes professionnels. Si je veux avoir une image de l'oeuvre entière, mes livres d'art en regorge. Par contre,ces images sont neutres. J'essaie de donner aux miennes un caractère particulier, une vision personnelle, comme un création sur l'oeuvre. Nous sommes donc la, confronté au changement de statut de la photo, elle passe de documentaire (compte rendu sur les oeuvres) à artistique (point de vue particulier sur l'oeuvre). Je résume un peu jusqu'à la carricature, mais je ne vais pas commencer un cours d'esthétique quand même...

alix_orsay1
Collée au tablo, je traque le détail

alix_orsay2
Frédéric est très heureux de son cadrage...

25_06_06_083b1
Alignement des oeuvres. Degas pensait-il un jour qu'elles seraient présentées ainsi, en rang d'oignon?

25_06_06_060b2
Monumentalité de l'horloge. Jeu de contre jour, lumière forte dehors, presque pénombre dedans. Et cet homme qui pose interminablement. Sa femme doit se débatre avec ce contre jour. Il est là, planté comme un arbre au milieu du passage, partie intégrante du décor à force d'immobilité, verticale massive parmi les obliques ...

25_06_06_142b1
Une autre horloge, son ombre portée qui me saute aux yeux alors que nous faisons une petite pause au café.

25_06_06_149b1
Quand je vous dit pause café, croyez-moi !

25_06_06_153b
Mais déjà, le musée va fermer. Il ne nous reste qu'une petite demi heure pour voir encore des milliers de choses. Trier, il faut trier et choisir ...

25_06_06_171b1
J'aime cette photo pour le contraste entre les lignes souples de la statue et le rythme régulier de la verrière. Le contre jour, encore une fois simplifie les silhouettes jusqu'à l'épure.

25_06_06_174b1
Ici, c'est le jeu de contraste entre formes, matières et destination, echelonnées dans la profondeur de champ qui m'a attiré l'oeil.
Premier plan, la sculpture noire, deuxième plan la sculpture blanche. Même destination et même forme mais contrastes de valeurs. A droite de la sculpture blanche, un mur crème lui répond. Couleur similaire, mais contraste de forme et de destination. Puis l'horloge, au décor chargé qui contraste avec le mur et enfin, la verrière, rythme rigide, neutralité des couleurs, contraste encore une fois...

25_06_06_178b
Mouvement dans l'espace...

25_06_06_183b2
Pause aux Tuileries.

alix_paris_6

alix_paris_7
Pendant que je me rafraichie les pieds dans l'eau du bassin

25_06_06_187b1
Je regarde les reflets jouer avec les formes des bâtiments.

25_06_06_190b
Les promeneurs et les oeuvres qui dépassent pareillement de la végétation.

25_06_06_180b
Sur le chemin, une rencontre, L'arbre aux voyelles de Penone. Divine surprise moi qui aime beaucoup sa démarche artistique.

alix_paris_4
Au Louvre, un gravillon qui me faisait des misères.

25_06_06_195b2
Un détour vers la Comédie Française nous amène à rencontrer cette sortie de métro.

25_06_06_197b2
J'en avais vu des photos dans Beaux-Arts.

25_06_06_199b2
Mais encore une fois, bien heureuse de voir en vrai de vrai pour de vrai!

Et, impossible d'être là sans aller jeter un coup d'oeil aux Deux Plateaux de Buren!

25_06_06_222b2
Dedans, dehors, jeu d'ouverture...

25_06_06_201b
Avant même d'apprécier le travail de Buren, j'aimais ce lieu. Je l'aimais pour le rappel des formes de colonnades dans le contraste des styles. Je l'aime aussi pour cet espace ouvert mais pas figé, annimé par les multiples hauteurs des colonnes. Je l'aime enfin, parce que le public se l'ait approprié, contrairement à un de mes anciens profs d'histoire de l'art contemporain pour qui, l'incompréhension du public était gage de qualité. Je l'aurais giflé, engoncé dans ses principes éllitistes, bouffi de suffisance...

25_06_06_221b2
Alors, quitte à se l'approprier, autant y aller à fond ...

25_06_06_203b2
Et jouer les cariatides sans charge puisque nous sommes avec des colonnes sans chapiteau...

25_06_06_206b2
Une dernière photo avant de quitter ce lieu magique.
Reflet, reflet, quand tu nous tiens ...

Autre reflet, celui-ci au Musée de la photo que nous sommes allés visiter le lendemain.

 

26_06_06_004b2
Les personnages collés sur le miroir semblent plus réelles que nous qui sommes dans l'ombre...

26_06_06_007b2
Une salle plongée dans le noir, une image projetée sur le mur, nous deux dans le champ de lumière : intégration du public à l'oeuvre...

26_06_06_013b
Le jardin japonais à l'entrée du musée.

26_06_06_019b1
Tiens, encore  un reflet !

26_06_06_026b
Cousin, cousine...

26_06_06_030b
Une petite accalmie de la bruine...

26_06_06_033b1
Ballade...

26_06_06_099b1
Sous les arcades du Musée Carnavalet

26_06_06_105b1
Le bonheur au jardin...

26_06_06_135b
Il garde le grand escalier du Musée.

26_06_06_083b1
Détail de la photo suivante ...

26_06_06_084b1
Elle même détail de la suivante...

26_06_06_088b1
Vous le retrouvez le premier détail? Là, juste sous le lustre...

26_06_06_122b1
Contre plongée. J'aime modifier le point de vue...

26_06_06_113b1
Reflet, encore ...

26_06_06_063b1
Et pour achever cette visite, un dernier détail...

26_06_06_138b1
Grosse fatigue.

26_06_06_150b
Retour par la place des Vosges. Mise en scène d'un magnifique objet moderne. Il trône, au centre de l'image...

26_06_06_152b1
Victor Hugo qu'il adore lui redonne quelques forces...

26_06_06_145b
Une annonce, comme ça, en passant devant la vitrine d'une agence immobilière de la place des Vosges. Vous avez remarqué, ils n'ont pas osé afficher le prix.

26_06_06_181b1
Puis retour par Bastille. J'aime cette station, mi dehors, mi dedans...

26_06_06_184b1
Jolie lumière...

Retour à la maison, repos. Dernier repas au resto, ce coup ci japonais. Départ prévu le lendemain.

26_06_06_229b1
6 heure de mat,  quai du RER à Nation.
Encore la force de faire le clown.

26_06_06_230b
6 heures 12, Gare de Lyon.

26_06_06_232b
6h18, dans le TGV...

26_06_06_234b
6h22, en attendant le départ... Reflet encore, on apperçoit la tête d'une passagère du train d'à coté.

26_06_06_238b
6h24, bye bye Paris...

26_06_06_250b
Deux heures plus tard, grosse fatigue...

Et voilà, fini le week-end à Paris.
Nous avons retrouvé à Montpellier un soleil de plomb, douce chaleur estivale. ça a du bon quand même le sud...

Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
.
<br /> <br /> epuisant !<br /> Mais jolies photos.<br /> maman m'a dit que tu voulais des photos de sa maison. J'en ai mis quelques unes sur mon flickr en pensant à toi. J'en remettrai d'autres probablement ce soir ou demain. Tu n'auras pas trop a<br /> chercher, j'ai un set qui s'appelle "chez ma mère"…<br /> :-)<br /> <br /> <br /> Posté par akynou, 29 juin 2006 à 18:43<br /> <br /> <br /> Tiens, tu devrais aller regarder cela, ça va te rappeler des souvenirs :-)<br /> http://flickr.com/photos/pr9000/41077038/ Je viens de tomber dessus totalement par zazar<br /> <br /> <br /> Posté par akynou, 29 juin 2006 à 19:31<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre