Vacances à Malevil

Publié le par Lartemizia

En réponse au Jeu des cinq titres lancé par Akynou, voici ma toute petite participation. C'est bien la première fois que je m'y lance et je n'ai pas ni la prolixité (ça se dit ça ? ) d'Andrem ni l'aisance d'Akynou. Alors, s'il vous plaît, soyez charitable.
Je me suis fait piéger parce qu'il suffisait, au début de donner 5 titres de livres. Facile je me suis dit, et j'ai tiré un peu au hasard de mes bouquins qui traînent en faisant quand même un peu attention, on ne sait jamais. Et j'avais raison, parce qu'après, elle nous a demandé d'écrire une histoire ( de 1500 à 3000 signes. Madame est trop bonne) dans laquelle nous devions utiliser ces titres dans des phrases réelles. Et là où je me suis fait piéger, summum du vice, elle a mélangé les listes. Je me suis donc retrouvé avec ça :
Malevil
La peste
L'insoutenable légèreté de l'être
Oracle Night
Le poisson-scorpion

J'ai donc fait ce que j'ai pu. Jugez vous-même


- Malevil, Malevil !! Tu trouves que c’est un lieu pour aller en vacances ? Et puis d’abord c’est où ce Malevil de malheur. Parce qu’avec un nom pareil, ça doit pas être bien folichon comme bled.

- T’as raison ! Ce bled comme tu dis, c’est une véritable horreur. Si tu savais … Mais c’est lui qui le veut, on n’a pas le choix. Tu sais bien, il est plus scorpion que poisson, donc il complique toujours les choses.

- T’en as de bonnes toi avec ton poisson-scorpion ! Il n’empêche, il va nous gâcher nos trois semaines de vacances ! Je te le dis moi avec ses idées à la noix. Peste soit des poissons-scorpions !

-La Peste ? Ah non, là tu vas fort ! Je te l’accorde, ce bled est malsain, mais il n’y a pas la peste.

- Hilarant ! Je pouf ! Mord de rire comme dirait l’autre. Comme si j’avais envie de rire avec ce qui nous attend ! Je ne sais pas comment tu fais pour rester léger en te telles circonstances.

- Que veux-tu ? C’est l’insoutenable légèreté de l’être …
- Alors là, je dis chapeau ! Parce qu’en plus tu nous la joues citations. Tu aurais pu au moins nous la faire littéraire ta citation. Ça aurait eu un peu plus de chic, non ?
Bon !  Soyons sérieux une seconde.
- Mais je suis très sérieuse !
- Je sais, tu ne rigoles pas, tu ne rigoles même jamais. Tu es affreusement sérieuse et tu n’as aucun sens de l’humour. Tu es triste comme un jour sans pain. Pas une seule fois de ma pauvre vie je ne t’ai vu ne serait-ce que sourire. Tu es grise de partout et ce Malevil te convient à ravir. Voilà, t’es contente ?
Bon, j’en étais où moi ?
Ah oui ! Pour en revenir à ce voyage, tu ne crois pas que l’on pourrait lui proposer une autre destination un peu exotique ? Tu sais le genre de nom qui sonne bien, comme, je ne sais pas moi… Louxor, Tombouctou, New-York,
Kuskokwim Lac Michigan, Oracle Night, Snake River, Los Angeles …
- Mais je trouve que ça sonne bien moi Malevil….
- Ben, je ne suis pas sortie de l’auberge avec ces deux zigotos….

Publié dans Déconnade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jeanpadupe 07/08/2009 00:13

Ben j'ai rien lu de tout ça et en plus j'avais pas bien compris la règle du jeu, heureusement que je me suis abstenu.
Posté par jeanpadupe, 22 juillet 2008 à 17:30

andrem 07/08/2009 00:12

réponse à pfffffff
Oui quoi à la fin, j'avais bien le droit de flotter sur l'insoutenable légèreté.J'avais hérité des titres d'Akynou ce qui, pour un coup du sort, était un coup du sort. Voilà ti pas qu'elle me confisque son sixième titre, sous prétexte de cinq.Justement celui que sur le coup je savais devoir utiliser dans mon final. Jusqu'à découvrir que ben non, ce serait Alix. Alors quitte à conclure, autantd éborder de 1700 caractères et caser l'être.Mais Akynou a raison, du Merle à l'être, tu as su tracer ton chemin dialogué. On ne remarque les titres que par les italiques, sinon non.
Posté par andrem, 22 juillet 2008 à 11:44

akynou 07/08/2009 00:12

Mais tu t'en est très bien sortie :-) Bravo :-)
Posté par akynou, 22 juillet 2008 à 08:47

andrem 07/08/2009 00:11

auberge
A Malevil, on ne sort pas de l'auberge, on n'en sort jamais. Déjà qu'il pleut à l'intérieur, mais ce n'est rien comparé à dehors, où ce ne sont que chats chiens et hallebardes.A Malevil, on reste sérieux et on repose en paix.
Posté par andrem, 22 juillet 2008 à 07:17