Dernier jour d'accrochage

Publié le par Lartemizia

Aujourd'hui, pardonnez-moi, mais ce sera sans photos. J'en ai  pris, certes, même beaucoup, mais je n'ai absolument pas le courage de les travailler pour les mettre ici. La fatigue de ces derniers jours se fait ressentir. Il n'y a pas de mots pour la caractériser. Je ferais même un billet très court. Je crois que vous devrez attendre mon retour chez moi pour en voir plus.
Mais j'ai quand même envie de vous donner quelques nouvelles...
Nous avons presque tout terminé. La salle pour la vidéo est prête et tout fonctionne, l'image et le son. Avec le matériel dont nous disposions, ce n'était pas gagné d'avance. Il nous a fallu tendre un tissus blanc sur le mur. Le plâtre ciré créait une brillance tout à fait dommageable pour l'image. Sans parler des taches qui perturbaient la vision.
Nous avons du recouvrir de tissus noir une grand panneau (280x240 cm) dont la peinture avait mal vieilli. La grande photo rend beaucoup mieux sur cette surface parfaitement lisse et mat.
Les rideaux de tulle flottent dans l'espace exactement comme je l'imaginais, créant cette sensation de légèreté diaphane que j'espérais. Dans la vitrine, nous avons en fin de compte placé une sculpture que l'éclairage dramatique valorise bien.
J'ai du retravailler les vitrines avec les arbres, le Scotch double face n'étant pas assez solide pour tenir les rideaux. J'ai un peu bataillé mais j'ai fini par trouver une solution bricolée mais solide.
Toutes les photos sont en place avec l'éclairage impeccable, David maîtrise bien son sujet.
Il a trouvé une solution pour accrocher les deux panneaux de 36 cadres chacun. Ce n'était pas évident. Ils devaient être parfaitement rectilignes mais nous ne pouvions rien planter dans les panneaux qui doivent les recevoir. Nous avons acheté deux planches de bois, légèrement plus petites sur lesquels nous les avons collés. C'est en train de sécher. Demain matin nous les accrochons.
Le seul hic de l'histoire, sont les arbres du parc. Nous avons passé trois jours à installer le fil rouge mais depuis, s'est tenu une foire bio (3000 visiteurs en deux jours). Cela portait bien son nom de foire et c'était assez insupportable de voir ce bordel dans ce lieu naturellement calme. Immanquablement, mes arbres ont soufferts. Je dois en refaire au moins 5 sur une grande partie, bien six heures de boulot. Et le temps commence à manquer. L'expo doit être visitable à partir de demain matin ...
J'ai fait ce que j'ai pu à midi et ce soir, mais le parc ferme à 19 heures. De toute façon, j'étais bien trop crevée pour durer plus longtemps...
Bon, je ne fais pas plus long, David m'appelle à table ... 

Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article