Premier jour d'accrochage

Publié le par Lartemizia

Je suis arrivée hier dans l'après-midi, la voiture chargée comme je l'avais prévue, mais tout bien agencé. Pas de mouvement intempestif pendant le voyage.
J'étais soulagée d'arriver enfin, ayant passé les quelques heures de route avec un inquiétude diffuse mais bien présente : peur des gendarmes (mes pneu ne sont pas aux normes), peur de l'accident surtout sur la route de montagne sous la pluie. Bref, soulagée et encore plus lorsque toutes les pièces ont été déchargée au musée.

Ce matin, sur le pied de guerre pour attaquer l'installation du parc. C'est bien elle qui demande le plus de travail physique. Il faisait une petite brise pas chaude et les nuages étaient encore lourds de la pluie de la nuit, mais... Il ne pleuvait plus. Le pied non?

Le parc Foucault lieu de promenade réservés aux piétons était pour une fois envahis par les véhicules. Le week-end prochain, une foire bio s'y déroule et les employés de mairie sont nombreux à installer l'électricité, l'eau et les tentes... Nous en avons une qui doit s'installer juste la ou nous commençons. Le territoire est âprement défendu (j'exagère à peine).
IMG_3431B


IMG_3423B

Voici l'allée avant toute intervention.


IMG_3426B


Début de la manoeuvre, nous ne sommes pas encore rodés.
Nous allons lentement, maladroitement. Je trouve que ce qui est fait est à mille lieux de ce que j'avais imaginé. Bref, je suis assez mécontente et surtout inquiète. Mais je continu, je nous fait confiance...

IMG_3442B

Lorsque nous arrivons en hauteur et que le tronc est trop large pour deux bras (la majorité d'entre eux), nous prenons chacun une échelle et nous nous passons la pelote. Nous prenons en fait assez vite le coup...


IMG_3462B


Quelques clous sont indispensables pour suivre au mieux les formes biscornues au niveau des racines. Pour celui là, David s'est bien fait chier...

IMG_3500B
Le même un peu plus haut sur le seul arbre malingre de notre allée.

IMG_3534B

Nous avons répété ce geste de nombreuses fois aujourd'hui. Garder un espace régulier et tendre au maximum la ficelle pour qu'elle reste bien en place pendant les trois semaines que dure l'expo. Vous devinez pourquoi nous avons un peu  mal aux bras?

En milieu d'après-midi, je suis tout à fait rassurée. Nous avons trouvé la meilleure manière de placer le fil et l'ensemble commence à un peu plus ressembler à ce que j'avais projeté. Le fil est moins voyant que dans mon projet, l'installation sera plus discrète. Ce n'est pas plus mal, elle ne choque pas la vue, mais attire le regard des passants qui sont quelques-uns à oser venir nous interroger, perplexes. Lorsque le mot "art" est lâché, ça suffi à les rassurer...

L'heure de fermeture nous pousse dehors, j'ai juste le temps de faire quelques clichés avec cette belle lumière. Mais au fond, cette fermeture à 19 heures nous arrange bien. Nous sommes absolument fourbus, moulus, sur les genoux, épuisés et content du travail accompli. Nous avons bien avancé, Demain matin, la suite ...

IMG_3501B


IMG_3529B


IMG_3520B

Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Et oui, Andrem, je sais, je fais du lard contemporain... Et je ne fais pas la tête en lisant ça, même de cochon ...Heureusement qu'il y a d'autres commentaires pour relever le débat  Merci à eux...
Répondre
A
D'art d'art<br /> Alors si c'est de l'art, ce n'est pas du cochon. Pourtant voici des arbres transformés en rôtis de porc.Désolé pour le terre à terre façon gros sabots dans la glaise, mais j'aime trop le rôti de porc, surtout farci aux pruneaux de chez moi.
Répondre
J
Je rajoute un "TRES" à la chouette.
Répondre
A
C'est vraiment très chouette…
Répondre